Les cellules et leur pitance

Il parait que les cellules de notre corps ont de grosses bouches garnies de dents pointues et un appétit d’ogre. Je trouve ça particulièrement mal pensé. Pourquoi n’absorbent-elles pas l’éther par osmose, comme toute substance quantique qui se respecte ? Si cela ne tenait qu’à moi je remettrais à neuf tout ce bazar et … Oh oh ! Elles arrivent. Je vois la lumière de la lune se refléter sur leurs crocs. Je vais leur préparer un casse-croûte vite fait, et je reviens.

Me revoilà ! Alors, la question du jour : qu’est ce qu’elles mangent nos cellules ? Eh ben, ça ça dépend ma pauvre dame ; elles ont chacune leur préférence.

  • Les cellules du tissu adipeux et du coeur utilisent des lipides.

  • Les cellules des muscles utilisent au repos et en exercice léger 85% de lipides et 15% de glucides, en exercice modéré 60% de lipides et 40% de glucides, en exercice intense 35% de lipides et 65% de glucides (c’est variable selon les individus, l’alimentation, le sport pratiqué, l’entraînement…).

  • Les cellules du cerveau, des reins, des poumons et du sang utilisent des glucides.

  • Les cellules du foie utilisent des protéines (sous forme de cétoacides).

Attention ! Attention ! Nous entrons dans une zone de non droit où la science est approximative et le discours partiel. Cette liste est non exhaustive. Les pourcentages sont imprécis et dépendent de chaque personne. Nos cellules sont capables de s’adapter et de modifier leur alimentation (mais, par contre, ça les rend malheureuses). Le corps sait aussi produire certains macro-nutriments s’il se retrouve en carence (mais ces transformations sont limitées et ont des conséquences sur notre bon fonctionnement).

Pressons nous un peu le ciboulot :

Besoin energie

A la louche le tissu adipeux consomme 4,5 x 15 = 67,5 calories/jour soit 7,5g de lipides ; le coeur 400 x 0,3 = 120 calories/jour soit 13g de lipides ; les muscles 13 x 28,2 = 366 calories/jour soit 311 calories de lipides et 55 calories de glucides c’est à dire 34,5g de lipides et 13,75g de glucides (augmente avec l’activité physique, le pourcentage de glucides augmente de même) ; le cerveau 240 x 1,4 = 336 calories/jour soit 84g de glucides (autre référence 120g ?) ; les reins 400 x 0,3 = 120 calories/jour soit 30g de glucides ; les poumons 200 x 2,3 = 460 calories/jour soit 115g de glucides ; le sang 36 g de glucides ; le foie 200 x 1,8 = 360 calories/jour soit 90g de protéines.

En ne prenant en compte que les besoins énergétiques (les plus importants en quantité, mais non les seuls) cela nous fait une consommation de 1000 calories de glucides, 500 calories de lipides et 360 calories de protéines par jour, c’est à dire 55%/25%/20% ou encore 250g de glucides, 55g de lipides et 90g de protéines (j’ai probablement sur-estimé les besoins en glucides (puisqu’ils ne servent qu’à l’énergie) par rapport aux besoins en protéines (puisque j’ai ignoré leur rôle catabolique, immunitaire, hormonal, enzymatique…) et en lipides (puisque j’ai ignoré qu’ils étaient source de cholestérol, de phospholipide, de prostaglandine…). Par contre pour une personne sportive le pourcentage de glucides serait un plus élevé).

Là j’ai trois lumières qui clignotent en morse dans ma tête, elles me disent que :

  • Moins de 10% de lipides, régime sans cholestérol ou 80/10/10 ; ça ne semble pas correspondre à nos besoins.

  • Moins de 10% de glucides, régime cétogène et assimilé non plus.

  • Nos besoins en protéines sont les moins importants mais ils ne sont pas pour autant négligeables.

Bien sur, chacun doit faire confiance à son ressenti. Il faut tester en gardant à l’esprit que les besoins changent au cours de la vie et selon les personnes, un régime alimentaire est toujours en évolution. Mais la prochaine fois que quelqu’un vous dira que les glucides sont le seul carburant du corps renvoyez le vers un bouquin de biochimie, c’est tout simplement faux.

Si vous pensez que j’ai zappé un truc ou que vous avez des références sur le sujet n’hésitez pas à me le signaler. C’est une question que j’aimerais encore approfondir.

Sources internet :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK22436/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11224660

FacebookTwitter

12 Comments

  1. cathie décembre 22, 2013 Reply
    • Rodion Raskolnikov novembre 26, 2014
  2. Jeremypaleo décembre 22, 2013 Reply
  3. veronik décembre 22, 2013 Reply
    • Jeremypaleo décembre 23, 2013
    • Rodion Raskolnikov novembre 26, 2014
  4. Renarde décembre 23, 2013 Reply
  5. noble juillet 29, 2014 Reply
    • Jeremypaleo juillet 29, 2014
  6. Rodion Raskolnikov novembre 26, 2014 Reply
    • Jeremypaleo novembre 26, 2014
  7. Rodion Raskolnikov décembre 1, 2014 Reply

Répondre à cathie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *