Principes d’un hygiéniste

 Le docteur indien V.M Kulkarni, un hygiéniste et un pionnier de la naturopathie, définissait ainsi les principes de sa discipline :



  1. Un corps humain sain ne contient aucune toxine.

  1. Les humains ne tombent pas malades s’ils suivent une hygiène de vie naturelle et n’absorbent pas de toxines.

  1. Ils n’ont pas besoin de toxines pour guérir quand ils sont malades.

  1. Si le sang est gardé pur, et la vitalité préservée, ils restent en bonne santé ; même s’ils inhalent des millions de microbes, les germes périront.

  1. Mais, si le sang est impur, alors un seul microbe peut les infecter, et se multiplier en des millions d’exemplaires. Et même s’ils n’inhalent pas de microbe, ils auront quand même une maladie, il y aura toujours des germes pour remplir le rôle de charognard et garantir le cycle de la Nature.

Dans de tels cas :

Air frais, eau pure, lumière vive

Avec la bonne nourriture nous guérirons

Et de fait il n’y a besoin

D’aucune drogue empoisonnée

 


Je ne sais pas pour vous mais le 5 me fait furieusement penser aux maladies auto-immunes !

Bien sur, aujourd’hui, les conditions ne sont plus les mêmes qu’au début du XXième siècle. Nous avons inventé d’innombrables toxines chimiques qui contaminent notre environnement, nos maisons, jusqu’à notre alimentation.

Mais, à ce propos, qu’elle est cette « bonne » alimentation permettant au corps d’exprimer tout son potentiel de guérison ? Et d’ailleurs, y-a-t-il vraiment une seule bonne alimentation ?


FacebookTwitter

3 Comments

  1. Magda septembre 4, 2014 Reply
    • Jeremypaleo septembre 4, 2014
    • Magda septembre 15, 2014

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *