[Plante] Le Chardon Marie : Silybum marianum

Troisième article sur les plantes médicinales et une autre incontournable : Le Chardon Marie. Plante moins connue dans la nature que les précédentes elle reste facilement identifiable par ses feuilles vertes parcourues de traînées blanches. On dit que celles ci viennent du lait de la Vierge Marie qui serait tombé pendant qu’elle allaitait l’enfant Jésus. Un bon moyen de retenir les propriétés galactogène de la plante.

chardon-marie

Le Chardon Marie est une plante comestible. On en consomme les feuilles (après en avoir retiré les épines) comme des cardons et les fleurs comme des artichauts. A l’instar du pissenlit c’est un aliment idéal pour nettoyer le foie après les excès de bonne chère ou de boisson. On l’utilise lors des traditionnelles cures de saison.

Mais la puissance médicinale du Chardon Marie se trouve d’abord dans ses graines.

Les graines du Chardon Marie ont pour propriété de protéger le foie contre les toxines (c’est un anti poison extrêmement puissant), de plus elles vont également augmenter la production de glutathion, antioxydant majeur du corps.

Le Chardon Marie est le grand reconstructeur. Ses graines sont tellement efficaces qu’elles peuvent réparer les organes lésés, ou en partie détruits. En stimulant la régénération cellulaire elles profiteront à tous ceux qui ont des déficiences au niveau du foie mais aussi des reins, du pancréas, de la prostate…

On conseillera particulièrement les graines de Chardon Marie en cas de stéatose (foie gras), d’hépatite, de problème hormonal lié au foie, de cirrhose, de diabète et contre tout les cancers (en préventif, curatif et pour diminuer les effets secondaires des traitements allopathiques).

Le Chardon Marie est aussi bénéfique contre les problèmes biliaires (notamment calculs) et pour améliorer la circulation sanguine.

Coté pratique :
En cueillette sauvage pour l’alimentation et les cures de changement de saison.
En poudre de graine (ou extrait) pour ses effets régénérateurs sur le foie.
Les principes actifs de la graine sont peu solubles dans l’eau c’est donc une plante dont l’infusion n’aura qu’une efficacité limitée.

FacebookTwitter

3 Comments

  1. Barbara août 11, 2016 Reply
    • Jeremypaleo août 14, 2016
    • Barbara septembre 9, 2016

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *