Les calories? Un problème de poids

De nombreuses personnes s’inquiètent du nombre de calorie optimal à consommer. Beaucoup veulent perdre du poids, d’autres veulent en gagner. Quand on change de mode alimentaire ou qu’on désire faire un régime, il peut être difficile de prendre ses marques. Examinons le sujet.

Les calories sont notre carburant, elles représentent l’énergie dont nous avons besoin pour vivre. Les nutriments qui nous apportent des calories sont par ordre d’importance :

  • Les lipides, 1 gramme nous apporte 9 Kcal.
  • Les glucides, 1 gramme nous apporte 4 Kcal.
  • Les protéines, 1 gramme nous apporte 4 Kcal (mais elles demandent 4 fois plus d’énergie que les lipides et les glucides pour leur digestion).
  • Les fibres et autres composés fermentescibles, 1 gramme nous apporte 2 Kcal.

Si on consomme trop de calorie on peut prendre du poids. Si on n’en consomme pas assez on peut en perdre… mais aussi voir se développer des troubles physiques (faiblesse, fatigue, perte de libido) et psychologiques (dépression, hypocondrie, troubles obsessionnels, auto-mutilation). Il est donc risqué de restreindre sa consommation calorique sur le long terme.
Quel quantité devriez vous consommer? Chaque individu est différent, et cela varie selon l’activité. Mais pour remplir les besoins métaboliques il est préférable de ne pas descendre en dessous de 2000 Kcal/jour.

Quand on change de régime alimentaire, on change toutes nos habitudes, et le corps peut être perturbé par la nouvelle alimentation, notamment au niveau de la satiété. Il est très facile de sur-manger ou de sous-manger sans s’en apercevoir, on peut ainsi se retrouver à gagner ou à perdre du poids sans le désirer. Voici quelques mécanismes qui peuvent vous aider à contrôler ces changements :

Consommer des protéines aide à perdre de la masse grasse. D’une part les protéines sont les meilleures pour augmenter le taux de satiété lors des repas, c’est à dire qu’on a tendance à moins manger quand il y a des protéines au menu ; d’autre part elles influent sur la régulation de la masse adipeuse par le cerveau, on aura moins tendance à faire de la masse grasse avec des protéines au menu.
A noter qu’il est inutile de manger de larges portions de protéine, tout apport supérieur au seuil efficace ne renforcera pas l’effet.

La densité calorique des repas a également un fort impact sur la satiété. Plus un aliment est dense, moins il remplit. Si vous voulez maigrir vous aurez alors intérêt à vous diriger vers les produits animaux maigres et les légumes ; au contraire si vous voulez prendre du poids, vous profiterez à manger des aliments gras (produits animaux, avocat, oléagineux) et sucrés (légumes racines).

La qualité et la quantité de notre sommeil influe aussi sur notre alimentation. Mal dormir nous incite à plus manger tout en réduisant notre vitalité. Mais le sommeil modifie aussi notre métabolisme hormonal de régulation énergétique (en clair, la prise de poids) ! On peut ainsi facilement prendre du poids en grignotant de manière compulsive, ou se mettre à maigrir en perdant des muscles plutôt que de la graisse !

Les autres facteurs affectant la prise ou perte de poids sont l’activité physique, la consommation d’alcool, de tabac ou de nourriture industrialisée… mais j’espère que vous êtes déjà attentif à ces points.

Et si vous rencontrez trop de difficultés, n’hésitez pas à prendre une consultation. Résoudre un problème de poids peut n’être qu’une question de volonté, d’avoir la force de changer ses habitudes. Mais cela peut également être plus complexe et n’être que la partie émergée de l’iceberg ; un problème plus grave se cachant derrière.

-article déjà publié dans le Chou Brave-

FacebookTwitter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *